(Traduction d’une lettre ouverte adressée au Président de la Commission Européenne)

 

URGENT

 

José Manuel Barroso,

Président de la Commission Européenne

 

 

Cher Président,

 

J’aimerais attirer votre attention sur le vote par le Syndicat des Enseignants Universitaires (UCU) de Grande-Bretagne d’une motion qui appelle la réintroduction du boycott académique d’Israël (texte joint).

 

Immédiatement après, le Conseil des Gouverneurs de l’Université Ben Gurion du Néguev a adopté la résolution suivante :

 

«  Le Conseil des Gouverneurs condamne sans la moindre équivoque les tentatives d’un boycott des institutions Israéliennes d’enseignement supérieur qui vont à l’encontre de l’Article 5 des Statuts du Conseil International des Sciences qui entérine : « …la liberté d’association et d’expression l’accès aux informations et banques de données, et la liberté de communication et de mouvement en relation avec les activités scientifiques internationales sans discrimination sur la base de facteurs tels que la nationalité, la religion, les croyances, les opinions politiques, l’origine ethnique, la race, la couleur, la langue, l’âge ou le sexe ».

 

J’estime que l’action entreprise par l’UCU doit être rapidement et fermement condamnée à l’échelon le plus élevé de l’Union Européenne. Des sommes considérables de fonds budgétaires communautaires financent des actions collaboratives avec l’enseignement supérieur britannique parmi les quels le programme Erasmus et la participation aux budgets de recherche dans lesquels de nombreuses universités anglaises sont parti prenantes. Il semblerait, dans les circonstances actuelles, que la position adoptée par l’UCU est totalement incompatible avec le Règlement Financier de l’Union Européenne qui couvrent les conditions de déboursement des fonds communautaires.

 

J’ose espérer qu’une position ferme de l’Union Européenne conduira rapidement au retrait de la motion incriminée et que des relations académiques normales puissent être réinstaurées en toute sérénité.

 

Sincèrement votre,

 

Paul N. Goldschmidt

Directeur, Commission Européenne (e.r.)

 

Bruxelles, le 29 mai 2008 

 

13, Avenue Victoria

Bruxelles, 1000

 

 

Pièces jointes : motion de l’UCU et documents annexes