« Le Champagne Ignore la Crise ! »

 

 

C’est sous ce titre racoleur que la Libre Belgique de ce jour rapporte la bonne santé du secteur en 2011 et il y a tout lieu de s’en réjouir pour les producteurs, les travailleurs et les circuits de distribution qui y sont associés.

 

Cela étant, ne faut-il pas, en cette veille de conclave budgétaire, se poser la question :

« La crise doit-elle ignorer le Champagne ? »

 

En effet, il y a quelque chose de choquant, au moment où le Gouvernement va s’atteler à trouver dans la douleur €2,2 milliards d’économies supplémentaires pour le budget 2012, de lire que l’année dernière on a vendu en Belgique 323 millions de bouteilles (30 bouteilles par personne !) pour un total d’€ 4,4 milliards (au prix moyen d’€ 13,60)

 

Si le Gouvernement instaurait un « droit de bouchon » sur le champagne de € 12 et que cette hausse réduisait la consommation de 38% à 200 millions de bouteilles, les 2 milliards seraient trouvés ! (les € 200 millions supplémentaires compensent la perte de TVA sur les 123 millions de bouteilles non vendues).

 

Voilà une piste qui ne remet pas en cause la croissance de l’économie ou le pouvoir d’achat de la très grande majorité de la population, à condition, bien entendu qu’à la fin d’un conclave ainsi raccourci, les Ministres s’abstiennent de sabrer le champagne et se contentent d’un bon vin d’honneur.

 

Bruxelles, le 29 février 2012

 

Paul N. Goldschmidt

Directeur, Commission Européenne (e.r.) ; Membre du Comité Consultatif de l’Institut Thomas More.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________

Tel : +32 (02) 6475310                                                                           e-mail : paul.goldschmidt@skynet.be

Mob.: +32 (0497) 549259                                                                 Web: www.paulngoldschmidt.eu