Encore Plus !

De François de Closets

 

 

Voici un livre décapant dans lequel, au plaisir de lire un français manié avec virtuosité, s'ajoute la stimulation d'un argumentaire fouillé, réfléchi et sans appel.

 

Décortiquant sans aucune complaisance l'hypocrisie et l'égoïsme des acteurs influents de la société française à tous les niveaux, la structure même du livre renforce encore le message qu'il véhicule: laissant pour la "bonne bouche" le chapitre sur "les patrons" il souligne combien il leur appartient de donner l'exemple pour avoir quelque espoir de faire partager les sacrifices nécessaires au redressement de la France par les citoyens moins "privilégiés".

 

J'aimerais cependant attirer l'attention sur une erreur factuelle de raisonnement au chapitre 1 "La route de l'Argentine". Parlant du scénario-catastrophe d'un retrait de l'euro pour éviter la banqueroute, l'auteur termine ce paragraphe en prédisant "la ruine des petits épargnants français" et le sauve qui peu salvateur des "gros investisseurs internationaux".

 

La "sortie de l'euro" n'entraînerait pour autant pas une re-dénomination des titres de créances existants dans la nouvelle monnaie. Par conséquent, les débiteurs français demeureraient astreints à rembourser leurs créances en euros. La dévaluation inévitable de cette nouvelle monnaie, par rapport à l'€, ne manquerait pas de mettre de nombreux débiteurs en faillite - comme ce fut le cas lors de la crise monétaire asiatique - ruinant par la même les créanciers, qu'ils soient français ou étrangers Quant aux dettes de l'Etat, la banqueroute n'étant pas concevable (après tout c'est pour l'éviter qu'on étudie ce scénario), l'achat des euros nécessaires au service de la dette pèserait négativement sur le cours de la nouvelle monnaie accentuant sa dévalorisation de telle façon que le remède serait pire que la maladie.

 

C'est pour cette raison, entre autres, qu'une sortie de l'euro ne peut en aucun cas être une solution au problème de la dette. Elle ne pourrait s'envisager que dans un scénario impliquant le démantèlement de l'Union Européenne. Même si une telle éventualité ne peut être formellement écartée, elle aurait des implications d'une telle ampleur qu'elle ne peut se concevoir dans le seul cadre du problème français.

 

La France, comme chaque membre de la zone Euro, est donc "condamnée" à une certaine solidarité exprimée dans les Traités et le Pacte de Stabilité. Leur modification -difficile - implique l'accord des partenaires.

 

L'Europe pourra certes servir de bouc émissaire, mais in fine, exigera des réformes comme le faisait autrefois le FMI. L'Europe viendra sans le moindre doute au secours de ses Membres en difficulté mais imposera une conditionnalité à son intervention comme elle l'a déjà fait, avant l'instauration de la monnaie unique, en faveur de la France, l'Italie, la Grèce etc. au titre du soutien à leurs "balance des paiements".

 

La différence essentielle avec le passé est que, dans la panoplie des instruments disponibles, la "dévaluation" de la monnaie sera exclue pour cause de "monnaie unique", renforçant automatiquement le dosage des autres remèdes, les rendant d'autant plus indigestes.

 

Ceci étant, l'explication fournie ci-dessus ne devrait pas rassurer le lecteur par rapport aux conclusions de l'auteur sur la nécessité de réformes mais, au contraire, renforcer le caractère urgent des mesures à prendre.

 

En conclusion, je souhaite à ce livre, non seulement un succès de librairie au moins aussi brillant que le précédent, mais "PLUS ENCORE" qu'il soit, cette fois-ci, sérieusement pris en compte par tous ceux qui s'estiment responsables des destinées de la France. 

 

Bruxelles, le 17/08/06

 

 

Paul N. Goldschmidt

Directeur Commission Européenne (e.r.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tel:   +32 (02) 6475310                                                                        e-mail : paul.goldschmidt@skynet.be

Mob: +32 (0497) 549259                                                  Webb: http://paul-goldschmidt.skynetblogs.be/